Archive pour 25 février, 2008

POI Edit : la conversion de POIs à la volée

moyen.gif NIVEAU MOYEN 

conversiongarmin.jpg

Une des grandes fonctionnalités de POI Edit est de permettre la conversion de fichiers de POIs à la volée.

Vous pouvez ainsi récupérer des bases de données sur internet et les convertir directement dans un format approprié.

Pour cela, lancez POI Edit et choisissez dans les menus en français « Outils / Conversions… »

La partie située à gauche de l’écran correspond aux fichiers à convertir. La partie située à droite correspond au format après conversion. Vous noterez que les chemins source et destinations peuvent être différents (notamment si vous travaillez des conversions avec des extensions identiques).

Une fois le ou les fichiers sélectionnés, vous pouvez opter pour :

  • Tout : tout le répertoire source est sélectionné ;
  • Sélection : seuls les fichiers sélectionnés du répertoire source seront tratés ;
  • Multiple : autant de fichiers d’arrivée seront créés que de fichiers de départ (choix le plus évident) ;
  • Ajout : les données en arrivée seront concaténées.

 

NB : utilisez plusieurs fois POI Edit pour bien vous familiariser avec ses fonctionnalités, notamment si vous souhaitez transférer des données vers le NUVI en utilisant au préalable MapSource qui est assez sensible à la lecture des données qui lui sont transmises.

Les formats gérés par POI Edit

facile.gif NIVEAU SIMPLE  

formatspoiedit.jpg

POI Edit permet de gérer différents types de fichiers de POIs.

Lors de l’enregistrement des données, comme de l’ouverture de fichiers, POI Edit vous permet de choisir le format dans lequel vous souhaitez gérer les points. 

    

Les formats de fichier sont essentiellement :

  • « .CSV » : plusieurs formats « .CSV » différents sont proposés (Garmin, Navman, Destinator, Navio).Tous les formats « .CSV » ne sont pas identiques. Il faut ^tre prudent en les manipulant, notamment lorsque l’on utilise Excel pour les éditer. Le format « .CSV » Garmin se caractérise notamment par l’abense de guillemets (  » ) encadrant les descriptifs de POIs. Il faut ainsi que la ligne contienne uen information de type 5.56151,50.63046,RFINC-001801 et non pas 5.56151, 50.63046, « RFINC-001801″ ;

  • « .ASC » : fichier en ASCII pur. Les différents points sont enregistrés, en fait, au format CSV (valeurs séparées par une virgule) et facilement lisible par d’autres logiciels (Excel). Ce type de données est présent en nombre sur le web ;

  • « .OVE » : fichier au format Tomtom Navigator. Ce format est documenté dans le Software Developpement Kit de Tomtom. Toutes les bases de données destinées aux produits TomTom sont donc simplement transposables vers le NUVI  ;

  • « .OVR » : fichier au format SmartPath (les autres produits Tomtom) ;

  • « .GPX » : fichier XML au spécifié dans les documents GPS Poi Exchange (GPX). Ce format va, dans un futur proche, devenir le format d’échange de points généralisé (c’est une DTD de XML). Il est reconnu par un nombre croissant de logiciel de gestion de POI’s (ou de waypoints, si on parle de navigation cartographique). Les points enregistrés sous ce format sont exploitables, par exemple, avec le freeware EasyGPS et l’ensemble des GPS Garmin (ce format peut être lu par MapSource ou encore GPX Converter). Le format « .GPX » est un format riche ; les bases de données sauvagardées dans ce format sont donc d’une taille plus importante que le simple format « .ASC » ;

  • « .GDB » : il s’agit d’un format propre à Garmin. Ce format peut être lu par MapSource ;

  • « .KML » : format de fichier Google Earth. Vous trouverez un descriptif de ce language ici ;

  • « .XML » : fichier natif XML (la structure est donnée directement dans l’entête du fichier). XML (entendez eXtensible Markup Language et traduisez Langage à balises étendu, ou Langage à balises extensible) est en quelque sorte un langage HTML amélioré permettant de définir de nouvelles balises. Il s’agit effectivement d’un langage permettant de mettre en forme des documents grâce à des balises (markup). Un fichier « .XML » peut être facilement éditer grâce à un programme comme Open XML Editor, notamment lors de la création des TourGuides.

   

 

 

 

Le paramétrage de POI Edit

facile.gif NIVEAU SIMPLE  

Une fois téléchargé, vous devez paramétré POI Edit pour une utilisation des plus simple.

L’installation se passe sans souci par une procédure standard. Une fois cette opération terminée, lancez le programme.

 

1. Le choix de la langue

POI Edit est par défaut installé en anglais. Lancez le programme et choisissez « Tools / Language / French (France) ». Les menus sont automatiquement traduits en français, pas besoin donc de relancer le programme.

 

2. Le paramétrage d’un site internet de données

POI Edit vous permet de récupérer sur internet des bases de données librement partagées. Pour cela, dans le menu en français, choisissez « MàjAuto / Gestionnaire MàjAuto » puis sélectionnez « Ajouter ».

majpoiedit.jpg

Saisissez l’adresse du fichier xml de référence du site internet (ou récupérez ici sur le site de POI Edit).

Vous pouvez, par exemple, obtenir les bases suivantes :

Une fois les listes « .xml » saisies, le bouton « Mettre à jour » permet de télécharger des données. 

 

3. La récupération des données depuis internet sur votre ordinateur

Une fois le site saisi, la mise à jour effectuée comme décrit ci-dessus, vous pouvez sélectionner une ou plusieurs bases de POIs et les transférer sur votre ordinateur via le bouton « Local » (« ActiveSync » servant quant à lui à transférer directement les données vers le GPS… A ne pas utiliser !).

POI Edit vous propose alors de sauvegarder le fichiers sur la base des formats disponibles.

 

 

 

lesbolides13 |
lifexav |
100% mecanique americaine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saison de Formule One 2007
| LA MARAUDE
| sera1